Association Danse de Salon du Kreisker Saint Avé

Le paso doble

Le paso doble (de l’espagnol : pasodoble (sens identique), de paso, « pas », et doble, « double ») est une musique à deux temps. Par extension, le paso doble est une danse espagnole sur une musique espagnole.

Le paso doble fut à la mode dans les années 1920 et inventé en Espagne. C’est l’une des danses les plus simples à apprendre au départ. Le pas de base est en effet un pas de marche (le danseur part du pied droit, la danseuse pied gauche en arrière). La tenue du couple est classique, mais il faut ensuite, pour adopter le style typique du paso, se souvenir que le danseur y joue le rôle du torero et la femme, celui de sa muleta. C’est pour cela que l’ habit de lumière et l’attitude macho correspond bien au cavalier et la robe rouge et l’attitude provocante correspond à la cavalière.

C’est dans le contexte des corridas d’Espagne (qui existent depuis le XVIIe siècle) qu’il faut situer les origines du paso-doble. L’entrée des toreros dans l’arène était accompagnée d’une musique au rythme marqué et au style martial. Au début du XIXe siècle, une danse se développa sur cette musique et dans cet esprit de corrida, lutte entre l’homme et le taureau. L’ensemble de la danse consiste donc en un jeu entre le danseur, sa danseuse et le combat du taureau imaginaire.

Le paso-doble passe rapidement les frontières de la France pour se développer et prendre tout son essor dans le sud de la France d’où il conquiert le reste du pays. C’est pour cette raison que de nombreuses figures de base du paso-doble portent des noms français : « sur place », « le huit », « la cape », etc. Ce n’est que plus tard que la codification du paso-doble a été internationalisée par les Anglais. C’est cette codification qui est utilisée dans le cadre des compétitions de danse sportive.

Le paso-doble fait partie des danses de compétition dans la catégorie des danses espagnoles. À ce titre : chacun est libre d’ajouter ses propres figures aux figures recensées

il se danse en avançant la pointe du pied lors d’un nouveau pas (et non pas le talon, comme dans les danses standard telles que la valse et le tango)

Le paso-doble est une des rares danses où l’on peut marquer le pas selon le rythme musical qui est à 2 ou à 3 temps. À l’inverse de la valse où le pas est glissé ou du tango où le pas est simplement marché.

Les danseurs se font face pour le pas de base en position fermée (type espagnole) : le danseur met sa main droite dans le dos de sa partenaire (sous l’omoplate gauche) et sa main gauche à la hauteur des yeux de celle-ci, la danseuse pose sa main gauche sur l’épaule droite de son partenaire et sa main droite dans la main gauche de celui-ci. Le bras gauche du cavalier fait un angle marqué au niveau du coude, le bras droit de la cavalière en fait de même.

Principales figures

  1. pas de base
  2. pas chassé à droite
  3. pas chassé à gauche
  4. la cape : figure la plus typique du paso, ou au retour le couple a le bras arrière levé pour piquer le taureau
  5. promenade-contre promenade, figure d’origine musette
  6. promenade
  7. promenade sixtine (= sur 16 pas)
  8. double promenade
  9. promenade tournée
  10. 6 (pas) à droite
  11. 6 à gauche
  12. 8 à droite
  13. 8 à gauche
  14. séparation (avec le retour de la danseuse en pas chicken walk)
  15. allers-retours (aller côte à côte, retour côte à côte)
  16. allers-retours (aller côte à côte, retour tête-bêche)
  17. allers-retours (aller tête-bêche, retour tête-bêche)
  18. rotation danseuse à droite
  19. rotation danseuse à gauche
  20. le petit cheval où le danseur fait tourner de sa main gauche levée la danseuse autour de lui
  21. pivot danseur à droite avec passage sous le bras de la danseuse
  22. pivot danseur à gauche avec passage sous le bras de la danseuse
  23. rotations en marchant
  24. tour du monde où le danseur fait tourner la danseuse autour de lui
  25. banderilles (figure encore appelée zigzag ou « pas de dentelle »)
  26. fall away (ou pas alternés)
  27. le carré
  28. natural twist turn
  29. tour de valse

Exemple du pas de base :

Il se fait sur quatre temps, chaque étape (ici numérotées) durant un temps. Le départ se fait pieds joints.

Pour le guideur.

  1. Il commence par piétiner du pied droit.
  2. Il avance le pied gauche devant lui faisant reposer le poids du corps sur celui-ci.
  3. Il ramène le pied droit contre le pied gauche et, sans le poser, il l’écarte tout de suite latéralement sur la droite (un temps en tout).
  4. Il assemble en ramenant le pied gauche contre le pied droit.

Pendant ce temps le guidé suit en symétrique.

  1. Il piétine du pied gauche.
  2. Il recule le pied droit derrière lui.
  3. Il ramène le pied gauche contre le pied droit et, sans le poser, il l’écarte tout de suite latéralement sur la gauche.
  4. Il assemble en ramenant le pied droit contre le pied gauche.