Association Danse de Salon du Kreisker Saint Avé

La valse

Introduction :

La valse est un incontournable des bals de tous horizons. C’est sans doute la danse qui a connu la plus large diffusion en Europe, et en France tout spécialement. Elle se pratique en danses de salon, dans les thés dansants, en danse sportive. Elle se pratique aussi dans les milongas de tango argentin même si c’est sous une forme assez différente. Dans les bals traditionnels et folk, elle est bien toujours présente.

Nous ne parlerons ici que de la valse à trois temps, la vraie, celle qui a existé depuis fort longtemps avant que la mode des valses asymétriques (comme la valse à 5 temps par exemple) ne vienne lui contester la vedette.

Histoire :

La valse tient son origine des pays germaniques. Elle s’est répandue très rapidement en Europe au cours du XVIIIème siècle. Elle atteint ses lettres de noblesses en Autriche dans les bals prestigieux dont les orchestres furent dirigés par les célèbres membres de la famille Strauss. Elle s’est ensuite popularisée, s’est répandue dans les bals des campagnes et des faubourgs.

Les valses Musette, Viennoise et Française sont des valses dites ‘rapides’ par opposition aux valses lentes (Boston…Valse anglaise dite “valse lente)).

La valse Musette est une danse de couple fermé, qui tourne beaucoup et circule peu: mesure à 3 temps (3/4)  – tempo (vitesse) de 50 à 76 mesures par minute.

La Valse Viennoise : est une danse de couple fermé, qui tourne beaucoup et circule beaucoup: mesure à 3 temps – vitesse de 60 à 68 mesures par minute (codifiée en danse sportive à 60).

La valse Française:  sur les mêmes musiques que la musette,  grâce à une technique différente. on peut tourner jusqu’à  1 tour complet sur  3 pas C’est alors la fameuse et légendaire “ toupie” dont tout le monde parle, dansée sur un guéridon. Avec cette même technique, 1 pivot et deux positions proches de la troisième de danse classique.

Différences entre Musette et Viennoise :

Les deux styles de musique sont foncièrement différents tout comme les émotions éprouvées à leur écoute. Et la danse étant l’expression physique de la musique, les danseurs peuvent exprimer leurs sensations  par exemple en jouant  (très peu) sur la durée des pas.

1.  Viennoise

Le tempo de la Viennoise  (vitesse) est codifié à 60 mesures par minute en  compétition alors que le tempo de la musette peut varier de 50 à 76.

Au contraire de la musette, la Viennoise circule beaucoup ce qui implique des grands pas avec la technique adéquate:

  • pose de pieds  différente.
  • élévations

En viennoise, on circule sur un cercle ou un ovale (on  supprime les angles).

2.  Musette

La valse musette se danse ‘en bas’, sans élévations.

Points communs :

  • Fondamentales des danses tournantes
  • Égalité et symétrie des rôles entre partenaires
  • Mesure à trois temps.
  • Le tour se danse sur 2 mesures soit  6 pas: un pas par temps.
  • Les pas 1 et 4 sont dansés sur le premier temps (temps fort) de la  mesure.
  • Les montants  de tours sont identiques (partie tournée à chaque pas).

LA TENUE :

Face à face

Le danseur place son  pied droit  entre les pieds de la danseuse.

Les corps

Les deux corps doivent avoir le même centre de gravité donc le moins  d’espace possible, voire être au contact dés que cela devient faisable (différence entre une toupie et une chaise à 4 pieds).

Les mains

  • La main droite du danseur est placée, doigts serrés sur l’omoplate de la danseuse (ne pas la saucissonner).
  • La main gauche tient la main droite, doigts fermés et à  hauteur entre les deux visages, bras pliés  (nous ne sommes pas les seuls sur la piste).

Les genoux

  • Genoux souples non tendus

Tête bien droite

  • Tenue en arrière: on  regarde ‘au balcon’ et surtout pas les pieds. Les épaules sont basses.

RECOMMANDATIONS

  • Ecouter, repérer  le temps fort
  • C’est le premier temps de la mesure.  Les pas vont devoir être synchro avec la musique. Commencer par écouter une valse la moins rapide possible et bien entraînante pour repérer le 1e temps (temps fort).
  • Il est différent des deux autres et facile à repérer.
  • Apprendre à tourner dans les deux sens
  • Dès l’apprentissage, apprendre à valser simultanément à l’endroit et à l’envers.  Toutes les valses  se dansent  à droite et à gauche.
  • Bien gérer l’espace (les déplacements)
  • Circuler autour de la piste de danse:  quand on débute, on ne circule pas suffisamment autour de la piste  et on empêche les autres couples de passer.  Il est conseillé alors  aux débutants de se placer au centre de la piste de danse.
  • Les première et deuxième parties du tour sont  dansées alternativement par le danseur et la danseuse de façon strictement identique. On en déduit que la valse musette est la seule danse de couple ou la partenaire  joue un rôle aussi important que celui du cavalier. Elle peut ainsi l’aider,  l’entraîner. Par contre c’est toujours le cavalier  qui “gère l’espace” et décide par exemple du changement de sens des tours, de la grandeur des pas … etc.
  • Comment tester et corriger sa tenue
  • Se placer dos contre un mur: de la nuque aux talons on doit toucher le plus possible le mur. C’est difficile à mettre en pratique, l’essentiel étant de rester naturel.
  • ‘Ainsi, on est grand, on est beau… enfin on en à l’impression !’
  • Pour éviter le « tournis »
  • Surtout  ne pas  bouger la tête !
  • Bouger les yeux : tenir le regard fixé sur quelque chose tandis qu’ on tourne, puis les ramener tout d’un coup de l’autre coté pour saisir un autre point fixe;
  • Regarder au premier étage’, jamais en bas et surtout pas les pieds
  • Inverser le sens des tours (toutes les 8 ou 16 mesures pour les danseurs chevronnés) par exemple  au début des couplets, des refrains…
  • La ligne de danse est le chemin à suivre, une ligne imaginaire, espace entre le centre et les bords de la piste de danse sur laquelle on circule dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. tout en tournant.

Le tour à droite :

  • 1er demi tour: Extérieur du tour pour celui ou celle qui commence en avant.
  • Le deux est très important, il permet de contourner le partenaire.

Pas 1 : Déplacement

Danseur commence à tourner avant de poser le premier pas: Avance son pied droit entre les pieds de la danseuse.

Pas 2: Contournement (du partenaire) Le plus important

C’est un pas de coté (et non assemblé) en pivotant ¼ de tour sur le pied de support du poids.

Pas 3: Assemblé à l’autre pied

2ème demi tour: Intérieur du tour pour celui ou celle qui commence en arrière

Les trois pas se dansent quasiment sur place en tournant

Pas 4: Tout petit pas pied gauche en arrière, un peu croisé, le corps commence à tourner.

Pas 5: Talon droit  joint  (en musette ) pied ouvert pointant dans la direction ou l’on circule  (ligne de danse) le ½ tour est fini pour ce pied, le corps est en retard.

Pas 6: Assembler = pieds joints parallèles (et non arrière comme dans 99% des cas au bal).  Le corps en retard sur le pied finit de tourner.

Les six pas seront toujours posés sur la ligne (imaginaire) de danse.

Recommandations: Pour faciliter son contournement, le partenaire qui danse à l’intérieur du tour fait de tout petits pas, il danse sur un spot (sur place). Il peut et doit aider l’autre à circuler autour de lui (c’est le « confort de la Roll Royce »).

Remarque:  Si on regarde les épaules du couple, on doit voir le corps tourner régulièrement sans arrêts, il peut être en avance ou en retard sur les pieds.

Le tour à gauche :

Symétrique, partir du pied gauche en avant.

Symétrique sauf le pas 3 (celui ou celle qui dans le 1 en avant).  En valse à l’envers le 3 est: gauche ramené croisé devant le droit (c’est la croix viennoise).  Pour le partenaire qui avance) au lieu de “assemblé” cela permet d’éviter un décalage latéral de l’un par rapport à l’autre.

LES ERREURS

Beaucoup de danseuses tirent  le danseur au pas 4: non et non! 4, 5, 6 sont  les pas de l’intérieur du tour, on danse sur place, ‘sur un spot’  pendant que le partenaire vous ” contourne”. De plus c’est lui qui gère l’espace en fonction des autres couples.

Chacun des 6 pas dure 1 temps de musique beaucoup de danseurs précipitent le 2, le pas le plus important , celui ou l’on contourne et donc qui permet de tourner le plus. Soyons très réguliers.

Attention !  Ce que l’on voit trop souvent sur les pistes :

Dans le premier  demi tour (1 en avant), on assemble à 2 – Non et non car assembler à deux veut dire que l’on a ni tourné, ni contourné le partenaire.

Dans le deuxième demi -tour le 1 est parfois un grand  pas en arrière (au lieu de  tout petit );  le 3 est reculé au lieu d’assembler.